Un collectif ?...peut-être...oui...oui d'accord...un collectif


Pas assez rétros pour devenir une bande, pas assez théâtrales pour créer une compagnie, pas assez poètes ou trop disparues pour former un cercle, trop dissipées pour constituer un regroupement, pas assez deuleuzienes pour inventer un clan, pas assez musicales pour engendrer un trio, pas assez banales pour un groupe, trop banales pour une horde, pas assez...ou toujours trop...les trois artistes (Satya Chatillon, Maria Kakogianni et Léa Stijepovic) ont longtemps cherché à mettre des mots sur leur rencontre. Et ont fini par trancher. Collectif. Oui. Le mot convenait mieux. Sans être parfait. Bref...les mots sont encore à inventer...

Pourquoi Phictions?...bonne question...


Peut-être parce que nous nous sommes toutes les trois rencontrées en cours de philo. Une était prof, les deux autres élèves. Et puis, une rencontre est née. Une rencontre aux statuts sans cesse mouvants, une rencontre entre nos rêves et nos différentes fictions. Et alors, oui... nous avons voulu continuer et créer d'autres fictions. Des fictions à la frontière de la philosophie et de nos vies intimes.
footer_phictions_mamie
footer_phictions_rose-vieux
footer_phictions_a
footer_phictions_rose-vieux